« KU RUHIMBI » ou le plaidoyer pour la vulgarisation de la langue Kirundi en Europe

Passionnés de l’écriture et du design, Ella KABURAHE, Sheilla ISHEMEZWE et Ariel IRISHURA, trois jeunes Burundais résidant en France et au Burundi animent la  plateforme « KU RUHIMBI » spécialisée dans la création de contenus écrits  en Kirundi. Ella KABURAHE répond aux questions de Concept Plus.

KU RUHIMBI

Concept Plus : Pourquoi « KU RUHIMBI » ?

Ella KABURAHE : « Abakurambere barayamaze ngo uwutaye akaranga aba ataye akabanga ».Nous sommes conscients que notre langue maternelle fait partie d’un si grand et bel héritage de nos ancêtres. Cependant, le constat est que notre génération ne parle plus couramment le Kirundi. Curieusement,  il y a des compatriotes qui trouvent cela normal.

De ce constat, nous est venu l’idée de créer « KU RUHIMBI » où nous avons voulu redorer l’image de notre belle langue le Kirundi à travers des cartes de vœux pour toute occasion, agendas et bloc-notes produits en Kirundi afin de montrer qu’il est tout à fait faisable de déclarer sa flamme en Kirundi ou encore d’organiser sa journée en utilisant des agendas datés en Kirundi.

 Le tout avec une touche spéciale pour apprécier davantage notre langue maternelle.

Concept Plus : Quel est votre objectif ?

Ella KABURAHE : Notre objectif est de permettre aux Burundais résidant à l’étranger de renouer avec notre langue maternelle à travers nos créations de contenus produits exclusivement en Kirundi.

Concept Plus : Quel est votre public cible ?

Ella KABURAHE : Nous ciblons essentiellement les Burundais vivant à l’étranger, mais aussi chaque personne qu’elle  soit burundaise ou pas mais qui désire apprendre notre langue. Récemment, nous avons enrichi nos contenus en y ajoutant des proverbes en Kirundi traduits en Français et en Anglais pour mieux permettre leur compréhension.

Concept Plus : Qui sont vos admirateurs ?

Ella KABURAHE : Notre travail est admiré par les Burundais qui se trouvent un peu partout dans le monde. Nous recevons des encouragements venant des immigrés burundais qui ont pu apprendre le Kirundi à travers des agendas dont les mois et les jours de la semaine sont écris en Kirundi.  Les plus nostalgiques nous contactent pour  reconnaitre nos efforts en vue de les aider à renouer avec leur origine, le Burundi bwa Nyaburunga

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">HTML</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*